L'Œuvre

Avec La Cigale et la Fourmi, l’Opéra par-ci par-là propose un spectacle autour de l’opérette bouffe éponyme de Frédéric Barbier. Œuvre en un acte et pour deux chanteurs, elle est créée au Théâtre des Folies-Marigny à Paris en 1862 et s’inscrit dans le répertoire des cafés-concerts qui connut un grand succès à l’époque. Ce spectacle permet ainsi à la compagnie de se produire en formation restreinte et dans de petites salles de proximité.

Le Théâtre des Folies-Marigny, où fut créée l'opérette en 1862

Le spectacle raconte l’arrivée à Paris d’une cigale, chanteuse d’opéra, à l’excentricité certaine en quête d’un rôle à l’opéra. Elle pose ses bagages dans l’appartement jouxtant celui d’une fourmi très pingre. Espérant gagner encore quelques sous, cette dernière ne perd pas l’occasion de proposer, dès son arrivée, divers services à la chanteuse; celle-ci s’étant résolue à son tour à aller demander un prêt d’argent à sa voisine. Entre quiproquos et rebondissements mêlés de parodies d’airs d’opéra et de recettes culinaires douteuses, cette rencontre inopinée rapprochera bien vite les deux protagonistes...

 

L’Opéra par-ci par-là a pris le parti de revisiter l’œuvre originale, tout en gardant le caractère frais et enlevé de l’opérette, en y ajoutant une perspective historique et critique. Ainsi, en plus des deux personnages principaux, le compositeur est présent dans son processus créatif, ses hésitations, son imaginaire, ses doutes, son ennui, son auto-critique. On pourra ainsi entendre également des airs tirés d’œuvres de Charles Lecocq et de Jacques Offenbach, contemporains à Frédéric Barbier.